Mule berbère

Maroc

Voyage express pour monter sur le deuxième sommet de l’Atlas marocain, à 4069 m d’altitude. Un muletier propose les services de sa mule pour porter les sacs, mais le jour du départ, la mule n’est pas là…

bien décidé à faire partie du voyage, il trouve au détour d’un village un pauvre mulet anorexique qui refuse de boire à partir de 2500 m.

Au lieu de profiter pleinement de cet endroit exceptionnel, je ne cesserai de me proccuper de cette pauvre bête.
J’y retournerai plusieurs fois en famille afin de traverser des parties de l’Atlas marocain à pied en compagnie du muletier devenu un ami. Peu de dessins en sont sortis car beaucoup de logistique quotidienne… Mais quelques uns tout de même que voici !